Participate Translate Blank profile picture
Image for Vélorution à Budapest : du vélo-polo underground aux bars à deux roues (17 photos)

Vélorution à Budapest : du vélo-polo underground aux bars à deux roues (17 photos)

Published on

Translation by:

Helene Bienvenu

SociétéStyle de vie

Budapest tourne en rond. La branche hongroise de Critical mass, un événement qui réunit des cyclistes contre la discrimination des deux roues et contre les dégâts causés à l’environnement par les véhicules à moteur, est une des plus importante au monde (en avril 2008, lors de la journée de la terre, on a dénombré 80 000 participants).En mars 2006, juste avant les élections parlementaires, les cyclistes ont organisé un Tour de Voks (« un tour des voix ») à Budapest, en faisant étape devant les sièges des principaux partis politiques, pétition en main, suggérant des recommandations afin d’améliorer la situation des cyclistes dans le pays. Chaque parti a par la suite intégré ces propositions à l’élaboration de son propre programme. Le 2 juillet 2010, dans une des rues de Budapest, un compteur de cyclistes a été installé afin de sensibiliser les habitants et les pouvoirs locaux aux deux roues, alternative crédible à la voiture.

Les passionnés de deux roues hongrois se déplacent désormais sans scrupules à Budapest. Notre photographe franco-iranien Ehsan Maleki est allé à leur rencontre.

Ils agissent pour leurs droits

« Tu as de la chance, on peut rarement le voir en entier », se félicite la journaliste de l’équipe locale de cafebabel.com qui m’accompagne alors que nous passons à côté du parlement hongrois. En réalité, cet édifice de pierre blanche et de style néo-gothique, un des points de repères du paysage urbain budapestois, est en permanence recouvert d’échafaudages. C’est pour lui ôter ce hâle noir qui le ternit. « Lorsque les ouvriers ont en fini avec une extrémité, ils doivent déjà la re-nettoyer ! ». La pollution aérienne en ville, c’est un des arguments qui motivent les activistes du vélo. Une action qui a porté ses fruits. En 2008, la capitale hongroise a reçu le Prix Européen de la Semaine de la Mobilité, notamment pour ses initiatives en faveur d’une plus grande prise de conscience de la pollution engendrée par les voitures ainsi que pour sa promotion en faveur de moyens de locomotion alternatifs.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Le vélo-polo

Malgré leurs succès notables, les activistes se plaignent continuellement du manque de réactivité des pouvoirs en place, qui pourraient faire plus pour que les cyclistes aient moins souvent besoin de mettre pied à terre… En attendant, ils inventent toutes sortes de variations autour du vélo… Comme le vélo-polo.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Le plus vieux vélodrome d’Europe

Une ou deux fois par semaine, un groupe de fervents supporters des deux roues se retrouve à l’occasion d’un match de polo. Sur la photo, un joueur et une joueuse s’affrontent dans un passage souterrain. Les matchs ont également lieu au grand jour, dans le plus vieux vélodrome d’Europe (inauguré en 1896).

(Photo : © Ehsan Maleki)

Multiplication

Selon l’organisateur de Critical mass, le nombre d’utilisateurs de vélo au quotidien aurait doublé ces trois dernières années, et de manière constante depuis 2004. Les données récoltées en août 2010 attestent qu’une moyenne de 981 cyclistes utilise son vélo quotidiennement en semaine et 479 le week-end.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Bike kitchen – ou comment trouver les pièces nécessaires à ta monture

Les cyclistes ont mis en place un véritable groupe de soutien. Bike kitchen est une organisation créée pour apporter l’aide nécessaire à ceux qui souhaitent réparer leur vélo, ainsi qu’à distribuer et collecter des pièces de rechange.

(Photo : © Ehsan Maleki)

 Hajtas Pajtas

Hajtas Pajtas est une boutique et un atelier de vélo. Il sert de quartier général à Critical mass.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Les championnats européens de cyclisme de courrier

A l’intérieur de Hajtas Pajtas, un tableau de photos représente les participants au championnat Européen de cyclisme de courrier que Budapest a accueilli sur son sol en 2010.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Un style de vie

Sinya, principal organisateur des rassemblements de Critical Mass, dans son bureau de Hajtas Pajtas : « Le vélo est un style de vie », affirme-t-il. Le célèbre activiste du vélo fait des émules en Hongrie, mais aussi en Iran.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Rien que pour les vélos

Dans une des rues du centre-ville. Un panneau original symbolise un parking pour cyclistes.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Quand moins signifie plus

Premier parking pour cyclistes de Budapest, cet espace-loué par les activistes aux autorités municipales peut contenir jusqu’à 25 bicyclettes. Le parking n’occupe que l’équivalent de deux places de voitures.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Kiadó Kocsma

Le bar Kiadó Kocsma est un des lieux de rassemblement de la communauté cycliste.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Sauvez Mili !

Steerio, 30 ans, et Kristza, 26 ans, deux cyclistes-activistes à Kiadó Kocsma. Ils se sont rencontrés à l’occasion d’une action de soutien au vélodrome dit « Mili » (un raccourci affectif pour Millenáris).

A la place du vélodrome, les autorités municipales voulaient concrétiser un investissement qui aurait mis en péril la valeur historique du complexe. L’action des activistes en 2006 a permis que Mili soit classé monument historique, et par la même protégé.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Pour le pire comme pour le meilleur

 Un cycliste partant de Kiadó Kocsma. Même le froid n’enlève rien aux sirènes de ce moyen de locomotion.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Tant que la police ne nous sépare pas…

Par contre, la police peut gâcher légèrement l’ambiance… Des fonctionnaires de police mettent fin au match de polo dans les souterrains de Budapest.

(Photo : © Ehsan Maleki)

L’arbitre siffle…

Les joueurs quittent le terrain.

(Photo : © Ehsan Maleki)

la FIN...

 (Photo : © Ehsan Maleki)

… de la première mi-temps !

Car les activistes, endurcis de corps et d’esprit, ne se rendent pas si facilement aux autorités. Les villes dans la ville sont nombreuses… à chacun de trouver la sienne.

(Photo : © Ehsan Maleki)

Translated from Rowerzyści torują sobie drogę przez Budapeszt

loading...