Participate Translate Blank profile picture
Image for Les médias, les migrants et Cafébabel

Les médias, les migrants et Cafébabel

Published on

Network

On ne va pas se mentir, la crise de l’accueil des réfugiés en 2018, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres médiatiques : buzz, scoop, fake news et absence de fond. Alors quand on nous a proposé de participer à la Conférence Displaced in Media sur la représentation des migrants dans les médias, on s’est dit que c’était notre opération sauvetage.

À Salzbourg, le sommet réunissant les chefs d’États de l’Union européenne autour de la crise migratoire a complètement dégénéré. Ce n’est pas nouveau, ce genre de réunions commence à faire autant de ronds dans l’eau que l’Aquarius sur la Méditerranée. Mais jeudi dernier, le niveau d’inertie a battu un record. Le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois Jean Asselborn a carrément dit « merde » au ministre de l’Intérieur extrémiste Matteo Salvini. Pendant ce temps-là, on compte près de 14 000 morts et disparus en Méditerranée sur la période 2014-2017.

Pourtant, sur le plan médiatique, cette véritable tragédie humaine paraît déjà loin. Comme si la photo d’Aylan, l’enfant syrien retrouvé décédé sur une plage, était devenu un lointain souvenir. Alors la crise migratoire, c’est so 2015 ? C’est en tout cas ce que semble nous réserver le traitement médiatique actuel, consacré aux petites querelles des dirigeants européens qui s’échangent les quotas de réfugiés comme s’ils jouaient à Pokémon Go. D’ailleurs, en préparant cet article, j’ai voulu trouver des chiffres et des faits sur le sort des migrants aujourd’hui. Et rien, nada. Les derniers chiffres remontent à 2015, 2016 tout au mieux. Sommes-nous arrivés au point où le sort de milliers de personnes n’est plus un sujet à traiter à défaut d’être un scoop ?

Heureusement, l’European Cultural Foundation et Les Têtes de l’Art se sont penchés sur le sujet en organisant la conférence Displaced in Media qui aura lieu à Marseille le 28 septembre prochain. Depuis deux ans, le projet Displaced in Media a pour objectif de créer une plateforme qui promeut l’éducation audio-visuelle des jeunes réfugiés. Point d’orgue du projet, cette journée dressera un bilan de la représentation des migrants dans les médias et proposera des recommandations afin de favoriser l’intégration des réfugiés, de renforcer la citoyenneté active des nouveaux arrivants et de combattre la ségrégation et la discrimination.

Pas mal hein ? D’autant plus que Cafébabel prendra part aux discussions et présentera sa vision du traitement médiatique de la crise de l’accueil des réfugiés.

La conférence se tiendra à la Maison de Provence de la Jeunesse et des Sports de 9h à 18h et sera suivie d’une projection en avant première du documentaire La cause du rap, à 18h30 à la bibliothèque de l’Alcazar, en présence des réalisateurs.


Pour aller plus loin sur la crise migratoire :

Lire aussi : Réfugiés en Europe : gloire aux villes rebelles ?"

Lire aussi : Réfugiés : ma journée dans les campements parisiens"

Lire aussi : Who Cares ? Aide aux réfugiés : l’UE prend le large"

Lire aussi : Who Cares ? assassiné en Italie : le silence gênant de l’Europe"

loading...