Participate Translate Blank profile picture
Image for Cafébabel invente son premier podcast sur les Européennes

Cafébabel invente son premier podcast sur les Européennes

Published on

NetworkBruxellesLatest

Parce que l’Europe mérite mieux que des commentaires et des analyses politiques sur les Spitzenkandidat, Cafébabel vous sert un nouveau produit fait maison : un podcast pour découvrir l’Europe à toutes les sauces.

Mise à part les politiques qui se chamaillent tantôt une mairie, tantôt un siège à Strasbourg, ou encore les scandales de financement de partis, les médias français ont plutôt du mal à traiter la question européenne avec sérieux. Les membres de l’UE- et la France en fait largement partie - aiment plutôt taper sur « Bruxelles » et ses décisions impopulaires, et se féliciter de ses mesures positives à la maison. C’est bien connu, quand on parle de l’UE dans les médias, c’est souvent pour critiquer une technocratie bien établie, mais bien moins pour l’expliquer.

Pas étonnant donc de voir naître un sentiment de méfiance envers les institutions. En général, soit on travaille dans les affaires européennes, soit on ne les connaît pas du tout. Vous pensez aussi que ça manque d’un entre-deux ?

Lire aussi : « Cafébabel lance son émission sur l'Europe »

Chez Cafébabel, on n’a jamais vraiment voulu peser sur ce que vous devriez aimer ou non. En revanche, vous présenter des personnages et des histoires de pays différents a toujours été notre tasse de thé. Après vous avoir fait lire des lignes et des lignes de paroles de jeunes européens, nous souhaitons désormais vous faire écouter leur voix. Avec le même mantra : qui de mieux que les jeunes pour parler des jeunes ?

Nous avons donc créer un podcast 100% frais et local. Un podcast qui fait intervenir des citoyens de l’Union aux caractéristiques et visions bien différentes. En cette chaude période d’élections (le 26 mai, ndlr), on commencera par faire un tour d’horizon de ce que représente l’Europe pour les citoyens en tentant d’expliquer ce qu’ils ressentent envers elle. Nos équipes partiront d’abord là où on vote le moins, où les scandales de corruption ont pris le dessus sur l’espoir, pour se tourner ensuite vers un pays dont l’appartenance à l’Union a été remise en question (et non, on laissera les Brits tranquille pour cette fois).

Envie d’en entendre plus ? N’enlevez pas vos écouteurs, Soupe à l’Union arrive bientôt avec des arômes qui relèveront à coup sûr le débat sur les élections européennes.


Photo de couverture : (cc) unsplash/pixabay

loading...