Participate Translate Blank profile picture
Image for À Bruxelles, des légumes en ville

À Bruxelles, des légumes en ville

Published on

ImpactSoupe à l'UnionAudioBruxellesImpact HomeEditors PickLatest

On peut faire pousser plus que des petits choux à Bruxelles. Et ça, sans l’aide d’agents chimiques ou de serres intensives. Entre parcelles partagées et pipi de poisson, venez à la découverte de l’agriculture urbaine made in Brussels.

Qu’est-ce qui fait une bonne soupe ? La marmite, certes. Mais aussi et surtout les ingrédients. Voilà pourquoi l’Union Européenne a injecté près de six millions d’euros dans le projet bruxellois d’agriculture urbaine, BoerenBruxselPaysans. Il permet à des bénévoles de venir labourer des parcelles dans la commune d’Anderlecht dans la région de Bruxelles-capitale, et de récolter le fruit – et le légume – de leur travail.

Si la politique agricole commune (PAC) de l’UE prévoit que 2% des budgets nationaux soit réservé aux jeunes agriculteurs, le gros de l’enveloppe est dédié aux formes plus « traditionnelles » de l’agriculture, limitant ainsi l’accès à la terre aux formes d’exploitation plus soutenables et plus locales. Face à ce dilemme, l’aquaponie permettrait de changer la donne. Pourtant, elle n’entre pas encore dans la réglementation Bio de l’UE, comme nous l'explique Steven Beckers, fondateur de BIGH FARM dans ce troisième épisode de Soupe à l'Union.


La série Soupe à l'Union est le premier podcast produit par Cafébabel. Il tente de comprendre le rapport des citoyens à l'Europe dans leur quotidien, en leur donnant la parole sur des initiatives européennes.


Photo de couverture : Toît-verger à AgroParisTech © Hugo Noulin Flickr

Musique : Bruxelles Coffee Club

Écoutez aussi : La Grèce et l'UE : la guerre des statues

Écoutez aussi : Soupe à l'Union : en Slovaquie, la route de l'abstention