Participate Translate Blank profile picture
Image for 25-S à Madrid : juste un autre jour dans une Espagne décadente

25-S à Madrid : juste un autre jour dans une Espagne décadente

Published on

Story by

Jorge M.

Translation by:

Agata Agata

SociétéPolitique

Comparé au coup d’État de 1981 selon les membres du parti de Mariano Rajoy, l'opération « Rodea el Congreso » (« Cernons le Parlement ») s'est conclu de la pire des manières. Les millions de chômeurs et Indignés espagnols retiendront deux chiffres : 35 (c'est le nombre de personnes arrêtées) et 64 (le nombre de blessés). Le 25 septembre (25-S) scelle donc un autre jour marquant sur le calendrier de l'Espagne en pleine décadence. La crise que traverse le pays est, à l'origine, politique : le fait que les rues aient été bloquées pour laisser la voie libre au Congrès des députés se révèle être la parfaite métaphore symbolisant la distance entretenue - et probablement irréversible - entre le peuple et le gouvernement. Retour en images.

A la charge

Les mesures pour disperser l'opération « Cernons le Parlement » comprenait plusieurs charges policières. Ce, jusqu'à l'aube.

Photo: (cc) Fotomovimiento/Flickr.

Arrête-moi si tu peux

Les premières charges sont réalisées de manière complètement aléatoire.

Photo: (cc) Fotomovimiento/Flickr.

La jeunesse critique

En dépit de la répression policière, de nombreux manifestants -  dont de nombreux jeunes- ont tenté d'encercler le Parlement.

Photo: (cc) Popicinio_01/Flickr.

Sans peur

Une femme montre son portable aux policiers. Pour filmer ?

Photo: (cc) Fotomovimiento/Flickr.

Le cri du peuple

L'ensemble de la société espagnole, sans différence d'âge, de sexe et/ou de raisons sociale - est descendue dans la rue afin de pester contre le déficit démocratique.

Photo: (cc) Fotomovimiento/Flickr.

Non

Assis et munis d'une pancarte « Non », un jeune homme fait face à la police et tente de bloquer l'accès à la Carrera de San Jerónimo, où se situe le Parlement.

Photo: (cc) Fotomovimiento/Flickr.

Affluence

Des milliers de manifestants se sont rassemblés la plaza de Neptuno de Madrid. Là, ils ont rencontré un barrage de police les empêchant d'atteindre le Parlement.

Photo: Alberto Palma/Flickr.

« On vend mon futur »

La diversité des affiches exposées prouve que, malgré la situation difficile qui existe en Espagne, l'ironie était l'un des meilleurs alliés des manifestants.

Photo: José Ramón Otero Roko/Flickr.

« Ceci sont nos armes »

Les manifestants montrent la paume de leurs mains pour signifier le caractère pacifique de la manifestation

Photo: (cc) Popicinio_01/Flickr.

Translated from 25-S en Madrid: de cuando el pueblo rugió

loading...