Participate Translate Blank profile picture
Image for Stuck Magazine : le nouveau magazine de la sous-culture

Stuck Magazine : le nouveau magazine de la sous-culture

Published on

Translation by:

Eloïse Terrier

CreativeEditors PickLatest

Des magazines à travers l'Europe luttent pour se maintenir à flot face à la diminution des budgets publicitaires et autres challenges liés à l'urgence du Covid-19. Pourtant cela n'a pas arrêté Marius Thielmann et Jacopo Borrini, de démarrer leur propre projet éditorial. Stuck Magazine, dont la première édition sort au printemps, promet de « dévoiler de nouvelles méthodes de survie et de succès », selon les valeurs des communautés artistiques.

Un photographe s'exprime sur son récent travail en Iran. Une couturière germano-kurde révèle comment sa vie quotidienne influence son métier. Un autre artiste parle ouvertement de l'impact perturbateur de la digitalisation sur le marché de l'art contemporain. Des danseurs, tatoueurs, musiciens et peintres donnent des aperçus intimes de leur pratiques créatives. Voici le style de contenus que l'on peut retrouver sur Stuck Magazine, une nouvelle publication née il y a tout juste deux mois, et qui a pour but d'inspirer les lecteurs à explorer la sous-culture.

Ce nouveau magazine imprimé et son portail web dévoilent les inquiétudes, craintes et problèmes systémiques auxquels fait face une nouvelle génération d'artistes. « Dans les médias, les artistes ne communiquent presque jamais de griefs sociaux, explique le rédacteur, Marius Thielmann. Pourtant, l'art offre un moyen idéal et alternatif d'aborder ces questions. Nous regardons aussi la pandémie et comment les [artistes] traversent cette période, qui ressemble à un tour de montagnes russes émotionnelles ».

Marius et son ami Jacopo Borrini sont les deux cerveaux créatifs derrière le projet. Ils ont tous les deux 29 ans et se sont initialement rencontrés à Berlin. Mais depuis l'urgence du Covid-19, ils se sont principalement coordonnés via des appels téléphoniques, des réunions sur Zoom et des messages via WhatsApp. Pendant que Jacopo est revenu dans sa maison en Italie pour l'instant, Marius est toujours en Allemagne.

Stuck Magazine
Le futur design de Stuck Magazine

Depuis le début, les deux amis étaient d'accord sur une publication en anglais, pour toucher autant de personnes que possible. L'idée de lancer leur propre magazine indépendant était, comme ils le décrivent tous les deux, un « projet-passion ».

« Créer un magazine était l'idée de Jacopo, dit Marius. Quand il vivait en Australie en tant que photographe, il était entouré d'artistes. Il a réalisé qu'il avait beaucoup d'histoires à partager. Nous trouvons que les artistes peuvent transmettre des histoires et des messages de manière très authentique ».

Un des artistes que Jacopo et Marius ont récemment interviewé pour leur projet est Rafaella Braga. La peintre brésilienne, née à Berlin utilise sa brosse et des toiles afin de traiter ses propres expériences de vie : « Pour moi toutes [nos] peurs sont connectées avec le fait que nous réfléchissons trop sur le passé et le futur. Donc, transformer ses peurs en amour revient à être dans le présent. C'est ce que mes peintures font ».

Le print : une lutte acharnée ?

Marius et Jacopo ont rapidement réalisé qu'ils voulaient développer un magazine imprimé classique. Même dans le monde digital actuel, l'imprimé a une énorme valeur ajoutée. « Contrairement aux articles en ligne, les magazines imprimés ont un système fermé. Vous pouvez aller plus en profondeur sur des sujets sans être distrait par des publicités tout le temps », expliquent-ils. Tous les deux ont hâte du premier tirage à venir : « Nous sommes impatients de tenir le magazine dans nos mains, de le sentir ».

Afin de rester indépendant, Stuck Magazine est complètement auto-financé. Le duo espère le soutien d'une campagne de financement : « Pour l'instant, c'est important de rassembler l'argent pour que l'édition imprimée puisse démarrer », dit Marius avec optimisme. La maison d'édition lituanienne KOPA est en train de mettre les touches finales sur le magazine. D'ici le printemps, il sera distribué à travers tout l'Europe.

Les deux amis ont des tâches réparties : Jacopo a un master en design graphique, il est donc chargé de l'agencement du magazine. Marius, pendant ce temps, prend en charge le côté éditorial. L'Allemand est actuellement dans l'écriture de sa thèse sur « Le management des industries créatives », qui est largement basé sur ce projet : « Je fais face aux défis du format print, et c'est central dans le monde du média indépendant. Il créé de la vérité et de l'unité ».

Stuck Magazine
Un aperçu de la première édition de Stuck Magazine

Marius et Jacopo sont conscients que le marché est hautement compétitif. Le plus ancien magazine de culture urbaine berlinois, Zitty, qui fonctionnait depuis cinq décennies, a récemment dû fermer sa rédaction, à cause de la pandémie en cours. Les publications culturelles sont particulièrement affectées par le confinement dans les pays européen. Mais, il y a aussi des exemples positifs de magazines de niche qui ont du succès en ligne. Marius est convaincu que leur site web fonctionnera avec succès aux côtés du magazine imprimé : « Notre produit est unique, c'est déjà une raison pour laquelle nous n'imprimerons pas tant de magazines pour commencer. Nous avons déjà atteint un certain nombre de lecteurs à travers notre édition en ligne. Beaucoup nous ont envoyé des signaux selon lesquels ils nous soutiendront ».

La petite équipe éditoriale de Stuck Magazine a pu organiser une large variété d'interviews pour les premières parutions grâce à son large réseau. Des artistes du monde entier ont répondu à leurs questions. Miriam Partington et Rebecca Took, deux écrivaines bénévoles britanniques ont joué un rôle important dans ce processus, à la fois du côté conceptuel, et en offrant un soutien avec l'édition en anglais.

Pour l'instant, jusqu'à ce que le premier numéro soit publié, Marius et Jacopo produisent du contenu sur leur site et sur les réseaux sociaux : « Nous avons commencé à mettre des profils de quelques artistes, des articles et des interviews en ligne. Les personnes qui sont intéressées peuvent déjà cliquer sur certaines de ces histoires ».

Stuck Magazine est également en train d'intégrer la réalité augmentée et un QR Code afin de créer une interface entre les matériaux numériques et le magazine papier. Une fois scannés, les codes ouvrent du bonus matériel pour les lecteurs en ligne. « De cette façon, vous pourrez vraiment découvrir les défis auxquels sont confrontés nos artistes vedettes », explique Marius.


Photo de couverture: Rafaella Braga All rights reserved. © Leonor von Salisch

Story by

Luis Nicolas

Journalist for German TV WDR and Euronews Video artist and photographer Former Master student at Sciences Po Paris and BA in Berlin, Humboldt University

Translated from Introducing Stuck Magazine: a new platform for art and subculture