Participate Translate Blank profile picture
Image for Prix Nobel de littérature : le top 5 européen

Prix Nobel de littérature : le top 5 européen

Published on

Translation by:

Matthieu Amaré

Culture

Ne soyez pas surpris si, dans les bouges européens, d’anxieux gratte-papiers se rongent les ongles chaque mercredi soir d’octobre. L’Académie suédoise a en effet décidé de remettre le prix Nobel de littérature chaque jeudi du premier mois d’automne. Parmi les écrivains en vogue, qui succèdera à Camus, Churchill ou Vargas LLosa ? Bob Dylan est bien placé mais cafebabel.com a décidé de parler uniquement de littérature.

1/ Tomas Tranströmer, Suède

Connue en Suède comme « le poète des buses », Tomas Tranströmer offre un regard spirituel sur le monde d’en-haut tout en se concentrant sur les moindres détails du monde tellurique. Pressenti pour remporter le prix l’année dernière, cet homme de 81 ans est le champion de la simplicité magnifiée et a publié un recueil de poèmes dont la plupart constituent des haïkus (forme poétique d’origine japonaise très codifiée, ndlr) au sein de son livre, sorti en 2004, La grande Énigme. Beaucoup de compositeurs suédois ont composé des morceaux de piano en son honneur, après que l’écrivain ait subi un accident cardio-vasculaire en 1990. Une ode du cœur en somme.

2/ Mircea Cărtărescu, Roumanie

Prosaïques, méfiez-vous. Cet homme est l’antithèse du classicisme. La trilogie Orbitor décrit les socialistes bucarestois au moment de la chute du régime via une plume mystique. Cărtărescu, s’il gagnait, serait le deuxième écrivain d’origine roumaine à être récompensé en seulement trois ans, après le sacre d’Herta Muller en 2009. (Photo : (cc) Bernhard Ellefsen/ Flickr)

Lire l'interview de Mircea Cartarescu : « J’aime les femmes qui ont quelque chose de masculin » sur cafebabel.com

3/ Peter Nadas, Hongrie

Si vous cherchez un truc tranquille à lire en vous gargarisant du fait que l’auteur soit le nouveau lauréat du Nobel, suppliez l’Académie suédoise de ne pas sélectionner Nadas. Il a tout simplement mis 11 ans à écrire un livre, Le livre des mémoires (1998), ce qu’il lui a fallu une comparaison avec Proust. L’écrivain natif de Budapest a rapidement démissionné de son ancien boulot de photojournaliste lorsqu’il se rendit compte qu’il ne faisait que capturer des images propagandistes : sa prose, à la fois complexe et intrigante, est-elle le fruit d’une réaction à ce type d’orchestration gouvernementale ?

4/ John Banville, Irlande

Le dernier bijou de l’île émeraude est un vrai Européen. Souvent comparé à Nabokov pour sa fertilité, il prétend avoir été tourmenté par Franz Kafka depuis l’enfance. Féru d’humour noir, l’écrivain de 65 ans est aussi un spécialiste du polar sous le pseudonyme de Benjamin Black.

5/ Ian McEwan, Royaume-Uni

Rendu célèbre par l’adaptation cinématographique de son livre Expiation, Ian Mc Ewan semble trop connu pour gagner le Nobel généralement dévolu aux écrivains de l’ombre. Si l'homme d’Oxford remportait le prix, il serait certainement le premier nobélien à avoir été nominé par la Literary Review de Londres dans la catégorie « bad sex award ». Un argument de poids ?

Translated from Nobel prize for literature 2011: Europe’s top five

loading...