Participate Translate Blank profile picture
Image for Football féminin : où sont les fans ?

Football féminin : où sont les fans ?

Published on

Où sont les fans ?AudioRawLatest

Le foot oui, mais pour les femmes c'est différent. Dans le sport en général, il est de coutume que les hommes passent devant, et c'est bien dommage. En ce mois de juillet, Cafébabel vous propose un podcast pour tenter de faire un peu plus de place aux femmes dans le foot. Et ça tombe bien, c'est la coupe du monde féminine de foot.

À la télé, dans la rue, les spots publicitaires ont rappelé à des millions de Français que leur pays accueillait la Coupe du monde féminine de football. Nul besoin de préciser que le match de lancement avait lieu le 7 juin, opposant la France à la Corée du Sud. Coup de sifflet. Revenez quelques semaines en arrière. Combien autour de vous le savaient ?

Un an plus tôt c'était la folie, la France vivait au rythme des matchs des Bleus, que les commerces, médias et services publics ne manquaient pas d'acclamer. Cette fois-ci, l’engouement est toujours présent, mais il a perdu en intensité. On oublierait presque la ferveur des Français après la victoire des Bleus contre les Croates le 15 juillet.

Malgré une attention très inégale, le premier match des Bleues a réuni près de 10 millions de spectateurs.rices sur TF1, qui ont également suivi les matchs suivants des Françaises. Pourtant, dans les stades, dans la rue, ambiance familiale plutôt qu’une liesse générale... Dans notre dernière série de podcast, on essaye de comprendre et d’expliquer ce phénomène « deux salles, deux ambiances ».

Dans ce tout premier épisode, on s’intéresse au manque de visibilité accordée aux femmes dans le sport et précisément dans le foot, avec Christine Aubere ancienne footballeuse du PSG et présidente du club féminin d’Issy-les-Moulineaux et Marine Rome, coprésidente des Dégommeuses.


Photo Cover : © Anthony Tavares

Ecouter aussi : Où sont les fans : chèvre et sexisme sur le gazon

Lire aussi : Samantha Cristoforetti : « Il faut restaurer la confiance »

Ecouter aussi : Soupe à l'Union : en Slovaquie, la route de l'abstention