Participate Translate Blank profile picture
Image for Concours : raconter ce que l’Europe fait pour vous

Concours : raconter ce que l’Europe fait pour vous

Published on

Network

Difficile de parler d’Europe en soirée. Ce n’est pas vraiment la teuf en ce moment sur le Vieux Continent et peu d’amis vous soutiendront quand il s’agira de vous embarquer dans une discussion sur le sujet. Heureusement, Cafébabel est là pour vous aider à convaincre votre entourage sur ce que l’UE fait pour vous au quotidien.

Contenu sponsorisé

« L’Europe c’est bien mais c’est loin.» Que vous veniez de matter un débat à la télé ou que vous étiez sur le point de finir votre conversation sur le Brexit, l’issue des conversations est toujours la même concernant le sujet européen. Dans la plupart des cas, on lève un sourcil, on fait une petite moue et on enchaîne sur une autre discussion beaucoup plus cool : ce film à voir, ce disque à écouter ou ce but de fou qu’il faut revoir. Bref, personne n’ose s’aventurer sur l’Europe, parce qu’à ce qu’il paraît, c’est compliqué.

Dans l’ombre de mon 30m2, je me suis longtemps demandé comment je pouvais vaincre la désillusion environnante. J’échafaudais un plan contre l’apathie ambiante qui fait qu’environ 73% des mecs et des meufs de ma génération se sont abstenus de voter aux dernières élections européennes. Mais qui fait surtout que 2% de mes potes (c’est à dire une personne) connaissent le président de la Commission ou ne serait-ce ce que l’UE a fait concrètement pour leur condition d’étudiants ou de jeunes actifs. Parce qu’il faut bien l’avouer, une fois que l’on a dit que les Européens peuvent partir en voyage simplement avec leur ID et quelques euros en poche ou encore que l’Erasmus peut changer une vie, qu’est-ce qu’il reste ?

L'Europe, l'OM et la Casa de Papel

J’étais tranquillement en train de construire ma Casa de Papel quand tout à coup, je me suis senti pousser une âme de Profesor. Et il ne fallait pas aller bien loin. Je suis partie du constat que si je voulais être crédible, il fallait que je démontre en quoi l’Europe fait partie de mon quotidien soit comme le dit si bien le slogan de Cafébabel, l’Europe « in the real life ». Marseillaise d’origine, j’ai souvent été confrontée à la rude réputation de ma cité mal aimée. « Ça craint, il y a des poubelles partout... ». Mais une année, tout a changé. En 2013, Marseille-Provence a été choisie pour être Capitale européenne de la culture. La cité phocéenne allait devoir se pimper pour l’occasion.

Une véritable transformation s’est opérée. Des lieux culturels sont sortis de terre, les quartiers ont été rénovés et les lieux de festivité se sont multipliés ! Onze millions de touristes ont débarqué, du jamais vu sur la Canebière ! Et malgré les années qui passent, la cité phocéenne a toujours la cote. Netflix est venu y tourner sa première série française et l’OM a fait vibrer pas mal d’Européens avec son parcours en Ligue Europa. Alors autant le dire tout de suite : grâce à l’Europe, ma ville a un nouveau visage et mon quotidien aussi.

Tout comme à Marseille, l’UE œuvre à transformer les régions, les villes, les villages partout sur le territoire européen. À Cafébabel, le premier magazine participatif fait pour et par les jeunes en Europe, nous avons aussi la volonté de raconter, décrire et montrer votre Europe. C’est pourquoi nous avons tenu à nous associer au projet
EUinmyregion qui raconte l’Europe telle que vous la vivez.

Le concours #EUinmyRegion propose de mettre en valeur des actions concrètes financées par l’Europe. Venez raconter votre Europe jusqu’au 31 août sur le site www.EUinMyRegion.eu en décrivant ou photographiant un projet financé par l’Union européenne qui a changé votre manière de percevoir une ville ou un quartier. Vous aurez peut-être la chance de vivre une expérience originale. Les trois gagnants auront le privilège de vivre gratuitement trois semaines d’Erasmus à la découverte du monde de la communication au cœur de l’Union européenne. Au programme : une semaine au sein d’Euractiv, une autre à la Commission européenne et enfin la dernière dans une agence de communication bruxelloise.

Pas mal hein ? Européanisez votre été, vous avez jusqu’au 31 août pour faire parler de l’Europe et comme moi, devenir beaucoup plus crédible en soirée quand il s’agit de traiter du Vieux Continent.

Concours EU in my region