Participate Translate Blank profile picture
Image for Beyond 91 : l’exposition qui lève le rideau sur la « génération Perestroïka »

Beyond 91 : l’exposition qui lève le rideau sur la « génération Perestroïka »

Published on

Network

Après son passage par l’Allemagne, la Pologne et la Belgique, c'est à Paname que débarque l’exposition Beyond 91. Derrière le nom de code ? Les destins de la « génération Perestroïka », cette jeunesse qui a grandi de l’autre côté du Rideau de fer. Et qu'on vous montre en grands formats.

Alors que l’Allemagne a célébré le 3 octobre dernier le jour de l’Unité allemande la semaine dernière, anniversaire de la réunification du pays, l’Europe toute entière commémorait la chute du mur de Berlin le 9 novembre dernier, date symbolisant un nouveau visage pour l’Europe jusqu’alors morcelée. Lorsque l’on évoque la chute de l’Union soviétique, ce sont toujours les mêmes pensées qui reviennent dans les esprits. On parle de perestroïka, de glasnost ou encore de l’espoir d’un nouveau projet européen sans oublier « Gorbi » qui instaure des réformes démocratiques pour pallier au chancellement du régime. Ça, c’est ce que vous avez appris en terminale, au deuxième trimestre, dans le chapitre sur la Guerre Froide.

Et pourtant, un autre phénomène dont ne vous a sûrement pas parlé votre prof d’histoire s’est produit lors de ce grand bouleversement : un gigantesque baby boom, produit par les réformes engagées par ce bon vieux « Gorbi ». Ceux que l’on appelle les « bébés Perestroïka » vont grandir selon les préceptes soviétiques de l’époque avant d’être complètement chamboulés par la chute du mur et l’arrivée du capitalisme.

Vingt cinq ans après l’effondrement de l’Union soviétique, Cafébabel, s’est penché sur cette génération oubliée à travers le projet Beyond 91, lauréat du prix Advocate Europe. Après être passée par Berlin et par Słubice en Pologne, mais aussi à Bruxelles, c'est à Paris que l’exposition Beyond 91 pose ses belles photos du 6 au 13 janvier 2019. Vous pourrez croiser les visages de la post-perestroïka en plein coeur de la Cité internationale universitaire de Paris, au sein de la Maison Heinrich Heine. Lors du vernissage, le 5 décembre à 19h30, la photographe et réalisatrice Aija Bley et la rédactrice en chef de Beyond 91, Prune Antoine, se feront une joie de vous expliquer les coulisses du projet.

Nommé pour le prestigieux prix des médias CIVIS 2018, le projet Beyond 91 met en lumière sept récits qui croisent les regards de 14 journalistes et photographes venus de Russie, Ukraine, Moldavie, Biélorussie, Lettonie, Estonie et Lituanie. Portée par la Fondation de l'Allemagne - Maison Heinrich Heine et en partenariat avec Advocate Europe, Allianz, l’OFAJ et n-ost, l’exposition Beyond 91 est l’occasion de découvrir en images les récits oubliés et presque cachés de ces « Gamins du bloc de l’Est ».

Touché.e ? Inscrivez-vous dès à présent sur l'évènement Facebook du vernissage !

loading...