Participate Translate Blank profile picture
Image for Journée mondiale du livre : qui fait le buzz en Europe ?

Journée mondiale du livre : qui fait le buzz en Europe ?

Published on

Culture

L’Unesco a eu la bonne idée de célébrer le livre et les droits d’auteurs le 23 avril, jour de la mort de Cervantès et de Shakespeare entre autres. Sobrement appelé Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, ce jour vise à promouvoir la lecture et l’industrie éditoriale à travers le monde. cafebabel.com vous propose de découvrir les livres qui buzzent dans 7 pays européens.

France : Michel Houellebecq, poète disparu

Michel Houellebecq est l’écrivain vivant français le plus lu dans le monde. Logique qu’en France, on discute de son nouveau recueil de poésie intitulé Configuration du dernier rivage et publié le 17 avril dernier. (Photo © courtoisie de la page Facebook officielle de Michel Houellebecq)

Italie : Roberto Saviano, écrivain embedded

« Ce qui intéresse un écrivain c’est de trouver une clé, un chemin pour raconter le monde. Ma clé ce sont les marchandises. » Ainsi Roberto Saviano déclare-t-il sa poétique autour de ZeroZeroZero (5 avril 2013), véritable plongée dans l’enfer du narcotrafic, où il remet sa plume au service de la chronique. (Photo © courtoisie de la page Facebook officielle de Roberto Saviano)

Autriche : Clemens J. Setz, auteur-imposteur ?

Dans l'Autriche profonde des enfants atteint du syndrome louche « Indigo » sont internés dans un asile – ils souffrent de nausée, mal de tête, vertige. Le mathématicien et prof de Graz aux allures de NERD – loué dans la presse germanophone tantôt comme génie, tantôt comme imposteur - présente un roman d'épouvante intitulé Indigo. (Photo © Davide Weber)

Espagne : David Ferandez et José Antonio Gutérrez, ombres et lumières

Los de la ETA han matado a tu hijo, à mi-chemin entre le thriller et le journal intime, raconte une histoire sur laquelle plane beaucoup d'ombres, tout en faisant la lumière sur pas mal de choses. Un livre essentiel pour comprendre non seulement le fonctionnement de l'ETA, mais aussi les secrets de la lutte contre le terrorisme en Espagne. (Photo© courtoisie du site Terra)

Allemagne : Timur Vermes, auteur-moustache

La couverture géniale attire tous les regards, tout comme le livre suscite des controverses : peut-on rire d’un Hitler qui s’amuse à la fête de la bière de Munich et qui devient, au fil du livre, la star d’une émission télé ? Le satirique Er ist wieder da est en tête des best-sellers en Allemagne depuis le mois d’octobre 2012. (Photo  de Timur Vermes © Societäts-Verlag)

Pologne : Krzysztof Varga, culture au rabais

« La Pologne est le champion de la Pologne » (Polska mistrzem polski) a été publié en 2012 par l’écrivain-journaliste polonais, Krzysztof Varga. Cette collection de 75 essais est une réflexion sur la direction vers laquelle la culture et la politique du pays se sont engagées. « Fascisme en peluche », « totalitarisme botoxé » ou « violence siliconée » en sont les maitres-mots. (Photo © courtoisie de la page Facebook officielle de Krzysztof Varga)

Islande : Hallgrìmur Helgason, écrivain crématoire

« Use the pen as your gun ». Voilà la maxime de l'écrivain islandais Hallgrìmur Helgason. Selon l'auteur, la maison d'édition allemande Tropen Verlag voulait censurer un chapitre dédié à Hitler qui faisait partie de son dernier bouquin The woman at 1000°. Le roman raconte la vie d'une femme de 85 ans qui n'arrive pas à se libérer du fardeau d'avoir eu un grand-père nazi. D’où son rapport très spécial à la crémation. (Photo © courtoisie de la page Facebook officielle de Hallgrìmur Helgason)

loading...