Participate Translate Blank profile picture
Image for Empty Europe : la série qui fait le vide

Empty Europe : la série qui fait le vide

Published on

Story by

Cafébabel

NetworkLatest

L’Europe rurale est déserte et ennuyante, disent les stéréotypes. Les jeunes fuiraient cette campagne comme la peste. Pourtant, à s’y perdre, on en croise encore, et on ne décèle pas toujours cette envie d’évasion. Il n’en fallait pas plus pour qu’on s’y rende. Six journalistes sont partis à la découverte de trois régions parmi les plus dépeuplées de France, d’Espagne et d’Italie, pour nous en rapporter le meilleur, et le pire.

La campagne bucolique, la nature, les vaches, et le silence. Les zones rurales auraient-elles plus à offrir ? Dans le monde entier, elles sont désertées, et l’Europe ne fait pas l'exception. Les spectres de la dépopulation planent au dessus des villages et petites villes, en souvenir de l’exode rural qui a profondément changé ces territoires dans les années 1990. Le challenge demeure. Il faut faire face aux difficultés économiques dans ces régions qui manquent de dynamisme… et d’habitants. En France, la réputation de la Creuse n’est plus à faire. Et pour le prouver, il n’y a qu’à regarder combien de commerces de proximité continuent à baisser le rideau définitivement. A la fin des années 1990, 25 à 30% d’entre eux avaient déjà disparu des territoires ruraux.

« Je suis pas française, donc je n'étais pas trop dans les stéréotypes français sur la Creuse, mais rien qu'avec le nom j'avais déjà l'idée qu'il y avait rien à faire. »

Lara, rédactrice en chef du projet Empty Europe.

Et pourtant, une résistance est en route. Les habitants s’activent, retroussent leurs manches, et tentent tant bien que mal de faire revivre ces régions. Et la jeune génération en fait bien partie. Elle s'arme de nouvelles idées, et est déterminée à ce que son territoire soit plus qu’un bled paumé. Certains sont même bien décidés à casser les codes, comme Mathieu qui veut voir sa région cultiver du cannabis thérapeutique.

Nos six journalistes ont pris la route, leur carnet de notes et se sont immergés dans trois coins de campagne européenne. De la Creuse en France, à la Basilicate italienne, en passant par la province de Zamora en Espagne, ils ont sillonné les routes pour rencontrer les habitants de cette Europe oubliée. Venant, en grande partie de petites communes, ils ont été « frappés » par les statistiques de l’ONU d’après lesquelles, d’ici 2050, pas moins de deux tiers de la population mondiale vivra dans des espaces urbains. Si tout le monde déserte, « qui sont les jeunes qui restent ? Et pourquoi ? »

Pour Lara, rédactrice en chef du projet et journaliste, « il s’agit de casser les stéréotypes, de réunir la jeunesse d’un pays, de pouvoir créer des ponts entre la jeunesse urbaine et la jeunesse rurale ». Pour elle, c’est par la rencontre qu’il est possible de réellement comprendre la situation sur place. Surtout si l'on considère le peu de représentation médiatique de ces zones rurales. « On peut faire des analyses économiques, politiques, sociales, à distance, mais tant qu’on n’est pas sur le terrain, c’est toujours un point de vue beaucoup moins nuancé. »

Alors, on prend la route ? Les reportages sont en ligne en version originale et anglais sur une plateforme dédiée. A consommer sans modération.

loading...